.
-

Cité Léonine. - Ancien quartier de Rome, correspondant à l'actuelle Cité du Vatican et à ses environs immédiats, qui s'étendait sur la rive droite du Tibre, au pied de la colline du Vatican, et correspondait aussi au Vaticanus ager. Elle doit son nom au pape Léon IV qui la fortifia pour se mettre à l'abri des attaques des Sarrasins, l'entourant d'un mur de tuf et de brique, haut de 12 m, qui s'appuyait au mausolée d'Hadrien (château Saint-Ange), courant au Sud-Ouest jusqu'à une tour adossée à la colline et qui subsiste encore, pour de là se rabattre sur le Tibre.

La cité Léonine formait ainsi un fer à cheval de 3 kilomètres de tour, percé de trois portes (Porta Castelli, Sancti Peregrini et Saexonum). Ce fut durant le Moyen âge la forteresse des papes contre les insurrections romaines et les invasions germaniques. Après la chute de Rienzi, le peuple la détruisit.  Au retour de la captivité de Babylone et du schisme, Martin V la trouvait en ruine (1420). 

Au siècle suivant, elle fut embellie des magnifiques constructions des palais du Vatican. Mais le quartier du Borgo qui l'entourait demeura assez misérable.

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.