.
-

Chevron

Chevron, pièce de bois d'un comble, posée; en travers des pannes, parallèlement à l'arbalétrier de la ferme, et destinée à recevoir les lattes ou les voliges sur lesquelles on pose les tuiles ou les ardoises. On distingue les chevrons de noue, de croupe ou d'empanon, suivant qu'ils portent sur une noue, un arêtier ou une traverse; les chevrons de ferme ou de long pan sont ceux qui portent sur l'arbalétrier; ceux de jouée et de fermette forment les côtés ou le comble d'une lucarne. (B.).
Chevrons, moulure romane, formée d'une ou plusieurs frettes, bandes ou baguettes en relief, et employée sur les faces des archivoltes. Quand il y en a plusieurs rangs les uns contre les autres, on les nomme chevrons multiples ou tores guivrés; lorsque les rangs sont placés à contre-sens et forment des figures opposées, ce sont des chevrons ou tores contre-chevronnés. Cet ornement a été d'un fréquent emploi, du Xe au XIIIe siècle, dans le Nord-Ouest de la France et en Angleterre. (E. L.).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.