.
-

Château-Chinon

Château-Chinon (Castrum Caninum) est une commune de France, dans le département de la Nièvre, sur une colline de 609 m dominant l'Yonne; population : 2480 habitants. 

Histoire.
Avant 1789, du diocèse de Nevers, bailliage ressortant au parlement de Paris. La seigneurie avait été érigée en comté en 1389. C'était la capitale du Morvan. Le document le plus ancien, jusqu'ici signalé, où il soit question de Château-Chinon, remonte à 1076; c'est une bulle par laquelle Grégoire VII confirme à l'abbaye de Cluny la possession du prieuré de Saint-Christophe près Château-Chinon. Cette ville appartenait à l'église d'Autun. En 1209, Gautier, évêque d'Autun; la donna en fief à Hervé de Donzy, comte de Nevers. Le premier seigneur de Château-Chinon sur lequel les historiens nous aient transmis quelques détails est Hugues III, seigneur de Lormes et de Château-Chinon; sa fille, Elvis, ayant épousé Dreux de Mello, lui apporta en dot la seigneurie de Château-Chinon qui resta dans la maison de Mello jusqu'en 1319; à cette date, elle passa dans la maison de Brienne par le mariage de Jeanne, fille de Dreux IV de Mello, avec Raoul II, accusé de haute trahison, en 1350; la terre fut laissée à sa soeur aînée, Jeanne de Brienne, jusqu'en 1389 Charles VI la confisqua, puis l'échangea contre d'autres terres avec Louis II de Bourbon (1394). En 1412, le duc de Bourgogne fit assiéger Château-Chinon où s'était fortifié un parti de gascons qui désolaient la campagne. En 1454, la fille de Charles ler de Bourbon, Isabeau, porta la seigneurie de Châtillon à Charles, comte de Charolais, devenu Charles le Téméraire. Après la mort de celui-ci, Château-Chinon se rendit à Louis XI qui donna le comté à Jean II, duc de Bourbonnais; mais au traité d'Arras (1482), il passa à la maison d'Autriche qui le garda Jusque vers 1517, époque à laquelle Marguerite d'Autriche en fit cession à la duchesse de Longueville. Françoise d'Orléans, sa petite-fille, porta le comté de Château-Chinon, en 1555, à Louis ler de Bourbon-Condé. La ville de Château-Chinon, qui s'était donnée à la Ligue, se rendit à Henri IV en 1591. Marie de Bourbon-Soissons, mariée en 1625 à François de Savoie, prince de Carignan, eut pour dot le comté de Château-Chinon, que Victor-Amédée, en 1719, céda à Louis de Maserani, président au grand Conseil. Le dernier seigneur de Château-Chinon fut Laurent Pianelli de la Valette qui avait épousé Madeleine de Mascrani. La terre de Château-Chinon fut confisquée le 19 nivôse an III.

Monuments.
Restes d'un camp romain où l'on a recueilli des monnaies romaines de Vespasien à Constance Chlore. Porte de ville et restes de la muraille d'enceinte. Chapelle de l'hôpital sans caractère. Eglise paroissiale, sous le vocable de saint Romain, bâtie en 1824; à l'intérieur, tableau représentant saint Jean l'Evangéliste, attribué à Philippe de Champaigne. (M. Prou).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.