.
-

Cella ou Naos. - L'une des trois grandes divisions intérieures du temple antique. Dans les temples primitifs, la cella, qui est par excellence la demeure de la divinité, constitue à elle seule tout le temple; les transformations de l'édifice, auquel s'ajoutent successivement le pronaos, l'opisthodome et le péristyle, en font un espace intérieur, entouré sur trois côtés de murs pleins, et ouvert par une large porte sur le pronaos. Elle est partagée à l'intérieur en trois nefs par un double ordre de colonnes superposées, dont l'étage supérieur, tantôt dorique, tantôt ionique, forme parfois galerie. L'espace central resté libre entre les colonnades est à ciel découvert et sert ainsi à l'éclairage du temple. Au fond de la cella se dresse la statue de la divinité; sur les colonnes et les murs sont accrochés des boucliers, des armes, etc.; sur le pavé de marbre sont placées des tables votives et des oeuvres d'art. 

Dans les temples siciliens (Sélinonte, Agrigente), la cella est généralement longue et étroite; elle est plus large dans les temples de la Grèce propre. Quelquefois, derrière la statue, une porte met la cella en communication avec l'opisthodome. On appelle également cella des magasins placés au rez-de-chaussée des maisons, et servant à conserver différentes denrées (cella vinaria, olearia), les diverses chambres, chauffées à différentes températures, des maisons de bains (cella caldaria, tepidaria, frigidaria), et enfin, les petites chambres ou habitaient les esclaves (cellae familiares), ou qui servaient aux voyageurs dans les hôtelleries publiques. (Ch. Diehl).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.