.
-

Caveaux

Caveaux acoustiques, réduits souterrains, qu'on remplissait de vases de terre cuite ou de métal, destinés à renforcer la voix des chantres dans les églises. Il yen avait un à l'entrée du choeur de la cathédrale de Noyon. Ces caveaux étaient d'un effet peu sensible, et furent bientôt abandonnés. Ils étaient une imitation des espaces ventés que les Anciens pratiquaient sous leurs théâtres et remplissaient de vases acoustiques pour renvoyer avec plus de puissance la voix des acteurs. (E. L.).
Caveaux funèbres, lieux de sépulture ménagés dans le sol des églises. Au Moyen âge, les princes, les riches, les prêtres, les abbés, se faisaient enterrer dans les églises; il en résulta des accidents sanitaires, et, de nos jours, personne ne peut plus obtenir cette faveur, sauf quelques dignitaires de l'Église. 

On construit, dans les cimetières, des caveaux funéraires, parfois surmontés d'une chapelle, et destinés à tous les membres d'une même famille. (E. L.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.