.
-

Cannelure. - Cavité en forme de canal, disposée verticalement ou en spirale le long du fût des colonnes, des pilastres, des gaines, des consoles ou même des sarcophages et des vases. Les cannelures ornant ainsi le fût des colonnes sont en plus ou moins grand nombre, généralement de seize à trente-deux dans les ordres antiques ou étudiés à l'imitation de l'antique; elles sont aussi plus ou moins concaves et à arêtes vives ou séparées par des listels : leurs extrémités supérieure et inférieure affectent des formes variées et elles occupent enfin toute la hauteur des colonnes ou seulement une partie (la plus rapprochée du chapiteau) de cette hauteur. Parfois encore les cannelures sont interrompues par des bagues ou des bossages plus ou moins ornés, avec lesquels elles alternent. 

L'origine des cannelures est très controversée, cependant on peut croire ce mode d'ornementation inspiré des colonnes égyptiennes à seize faces de Beni-Hassan. Les Perses après les Egyptiens, puis les Grecs et les Romains, et surtout les architectes modernes, utilisèrent ce mode de décoration, qu'ils varièrent à l'infini, grâce à une ornementation des plus riches. Les pilastres ont rarement plus de sept à neuf cannelures, et on appelle canneaux les petites cannelures simples on ornées de sculptures qui décorent les frises. Souvent aussi, les cannelures couvrant les colonnes ou les pilastres sont remplies jusqu'au tiers de leur hauteur d'une sorte de béton simple ou taillé en manière de corde que l'on nomme rudenture. (Ch. L.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.