.
-

Calahorra (Espagne, province de Saragosse). - Localité sur le Cidacos, affluent de l'Ebre. La ville, construite sur la pente d'une colline, domine une grande étendue de pays; le seul monument important aujourd'hui est la cathédrale, qui passe pour avoir été fondée par les premiers apôtres ; elle est, en réalité, très ancienne, mais fut restaurée en 1485 et encore plusieurs fois depuis. 
Calahorra
Portail de la cathédrale de Calahorra.

Calahorra s'appelait sous les Romains Calagurris. Pline nous apprend qu'il y avait deux villes de ce nom dans le district de Saragosse (Caesaraugusta), l'une appelée Fibularensis et qu'on ne sait où placer, l'autre surnommée Nasica (Nassica sur les monnaies) et lieu de naissance de Quintilien. Il semble que c'est cette dernière dont il est question dans Tite-Live (XXXIX, 21) dans Florus (III, 22), Valère-Maxime (VI, 6), Appien, Prudence, saint Paulin, saint Jérôme, Ausone, etc., qui porte dans Ptolémée le nom de Kalagorina, dans Strabon celui de Kalagouris, ville de Vascons, dans l'Itinéraire celui de Calagorra, dans les inscriptions et les médailles celui de Calagorris ou Calaguris, et enfin dans l'Anonyme celui de Julia. Les médailles lui ajoutent ce surnom, qui lui vint après avoir été élevée par Auguste au rang de colonie. 

Calahorra, qui lui a succédé, animée par une importante communauté juive, a eu quelque importance au Moyen âge; au XVIIIe siècle, on y remarquait encore des ruines importantes, notamment celles d'un cirque ou d'un amphithéâtre. (E. Cat). 

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.