.
-

Portes de Bordeaux

Bordeaux possède plusieurs portes monumentales.

La Porte Bourgogne, construite en face du Pont de pierre, de 1751 à 1755, s'appela d'abord Porte des Salinières, parce que les bateaux de sel se déchargeaient près de là. Elle prit ensuite le nom du duc de Bourgogne, fils de Louis XV, et elle l'a conservé, bien qu'on l'ait partiellement démolie et transformée, en 1807, en arc de triomphe pour le passage des troupes qui se rendaient en Espagne.
-

Bordeaux : Porte de Bourgogne.
La Porte de Bourgogne ou des Salinières, à Bordeaux.

La Porte de l'Hôtel-de-Ville est une des quatre tours qui étaient placées aux angles de l'ancien hôtel de ville. Sa base est du XIIe siècle. La partie supérieure, abattue par le connétable de Montmorency, réparée en 1556 et en 1757, offre trois tourelles, dont l'une, celle du milieu, a pour ornement une lanterne surmontée d'un lion. La hauteur totale du monument est de 41 m.

La Porte d'Aquitaine ou Porte Saint-Julien, à peu près semblable à celle de Bourgogne, fut bâtie en 1754 et 1755; elle a 17,25 m de hauteur. En 1814, elle servit d'arc de triomphe aux Bourbons rentrant en France

La Porte du Palais, dite encore Porte Royale et Porte du Cailhau, fut construite en 1495 sur le quai de Bourgogne. Elle est haute de 34 m. Elle servit d'entrée au Palais de l'Ombrière, résidence des anciens ducs d'Aquitaine, et où Louis XI établit le Parlement; ce palais fut démoli en 1800. On avait transformé la porte en arc de triomphe pour Charles VIII, après la victoire de Fornoue; mais la statue de ce roi a été enlevée, pendant la Révolution, de la niche qui la contenait. (B.).
-

Bordeaux : Porte du Cailhau.
La Porte du Cailhau, à Bordeaux
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.