.
-

Pont de pierre, à Bordeaux

Au XVIIIe siècle, on regardait la construction du pont de Bordeaux (aujourd'hui connu sous le nom de Pont de pierre) comme impossible, à cause de la grande profondeur de la Gironde et du mauvais terrain de son lit. On essaya de le bâtir, en 1810, tout en charpente avec deux culées en maçonnerie. Cette entreprise ayant été abandonnée, le pont actuel fut construit en pierres de taille et en briques, de 1810 à 1821, par les ingénieurs Deschamps et Billaudel, et coûta 6,500,000 F.

Long de 486 mètres à sa construction (501 aujourd'hui), large au départ de 14,86 m entre les parapets (élargi depuis 1953), il se compose de 17 arches à plein cintre, reposant sur 16 piles et 2 culées. Les 7 arches du milieu ont 26,50 m d'ouverture; celles qui suivent décroissent successivement jusqu'aux culées, près desquelles les arches n'ont plus que 20,84 m. Un entablement à modillons, d'un style simple, couronne toutes les arches. 

Les piles sont épaisses de 4,21 m, et se raccordent avec la douelle des voûtes au moyen d'une voussure, qui facilite l'écoulement des grandes eaux et des corps flottants. Au-dessus de chaque pile, on a sculpté le chiffre royal. Deux pavillons, décorés de portiques avec colonnes d'ordre dorique, sont élevés à chaque extrémité du pont. Sous la chaussée, on a ménagé des galeries qui permettent d'explorer l'état des voûtes, et de les réparer sans interrompre la circulation.
-
Bordeaux : le Pont de pierre.

Le Pont de pierre, à Bordeaux.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.