.
-

Église Saint-Seurin, à Bordeaux

L'église Saint-Seurin, à Bordeaux, primitivement placée hors des murs de la ville, offre des échantillons de l'architecture de divers âges. Le porche occidental, l'abside et les clochers appartiennent au XIe siècle; les voûtes, les bas côtés et la chapelle Saint-Jean, au XIIIe; le portail méridional est orné de belles sculptures de la même époque; on bâtit la chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle au XIVe siècle, la sacristie et la chapelle Notre-Dame-des-Roses au XVe. L'édifice a 64 m de longueur et 18 m de largeur. 
-
Bordeaux : église Saint-Seurin.
Église Saint-Seurin, à Bordeaux. - C'est là, d'après la chanson
de geste, que Charlemagne déposa comme une relique l'olifant
qu'avait fendu le souffle de Roland.

On remarque dans le choeur un trône épiscopal en gothique fleuri. L'église Saint-Seurin a une crypte fort curieuse, qui remonte aux premiers siècles du christianisme : elle se compose d'une nef et de deux bas-côtés, et renferme un beau cénotaphe de Saint Fort, oeuvre de la Renaissance

Au Nord de l'église sont les restes d'un ancien cloître, avec des tombes du VIIe et du VIIIe siècle. (B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.