.
-

Bibracte

Bibracte est une ville gauloise des Eduens. César cite Bibracte comme le siège du gouvernement et la ville la plus considérable de ce peuple, et Strabon l'appelle une forteresse. C'est là que, lors du soulèvement général de l'an 52 av. J.-C., la fameuse assemblée générale des peuples gaulois fut convoquée par Vercingétorix. C'est à Bibracte encore que César, après la chute d'Alésia, alla prendre ses quartiers d'hiver. II y revint l'année suivante après la soumission des Bituriges Cubi, plaça la ville sous son patronat, en fit une civitas foederata qui ne payait point d'impôt et lui donna le surnom de Julia. 

Les archéologues ont beaucoup discuté sur l'emplacement de cette ville. Beaucoup d'entre eux l'ont identifiée avec Augustodunum (Autun), mentionnée comme la ville la plus importante des Eduens, par des auteurs postérieurs à César et à Strabon, comme Pomponius Méla, Tacite et Ptolémée. Un disque bombé avec l'inscription DEAE BIBRACTI , trouvé à Autun en 1679 et conservé  à la Bibliothèque nationale, semble militer en faveur de cette conjecture. Cependant à la suite des fouilles que la commission de topographie de la Gaule a fait exécuter sur le plateau de Beuvray et après les travaux de Bulliot, on admet aujourd'hui que Bibracte et Augustodunum sont deux villes différentes; celle-ci, de fondation romaine, ne peut être que la ville d'Autun, tandis que l'emplacement de celle-là semble en effet avoir été retrouvé sur le mont Beuvray, ou tant de vestiges gaulois ont été découvertes et ou l'on a mis à jour des murs d'enceinte tout à fait conformes à la description que César nous donne de ce genre de fortifications à propos du siège d'Avaricum, de plus; le nom de Bibracte s'est conservé dans le mot Beuvray : des documents du XIIIe  et du XIVe siècle portent mons Bifractus. Le mont Beuvray se trouve à20 km. à l'Ouest d'Autun, près de Saint-Léger-sous-Beuvray.

Il ne faut pas confondre Bibracte oppidum Aeduorum avec Bibrax, une ville des Remi, marquée au Vieux-Laon sur la carte celtique. Les noms des deux localités dérivent probablement du vocable d'une divinité topique, Dea Bibracte, dont on a trouvé l'inscription sur différents monuments (L. Will).



Romero - Maillier, Bibracte, Archéologie d'une Ville Gauloise, Bleu Autour, 2007. 
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

©Serge Jodra, 2018. - Reproduction interdite.