.
-

Belleville (Bellavilla). - Commune du département du Rhône, près de la Saône et de l'Ardière; 5900 habitants. Belleville était une importante station à l'époque romaine, de nombreux débris de cette période y ont été découverts. Il est démontré aujourd'hui que cette ville doit être identifiée avec la station de Luna de l'Itinéraire d'Antonin. Septime Sévère y établit, dit-on, un grenier pour l'approvisionnement de ses troupes; Attila serait venu la ravager et au VIIIe siècle les Sarrasins

Sous la domination des sires de Beaujeu, Belleville, par sa position même, eut certainement à souffrir des guerres privées. Au XIVe siècle, à la suite d'une révolte, le bailli de Mâcon vint l'assiéger et s'en empara; au XVIe siècle, les protestants la pillèrent et l'incendièrent.  Humbert III, sire de Beaujeu, établit à Belleville une communauté de chanoines qui, en 1164, fut transformée en abbaye; de cette abbaye il nous reste la belle église, classée parmi les monuments historiques, c'est là que se firent enterrer la plupart des sires de Beaujeu. Belleville a encore un hôpital assez remarquable, reconstruit au XVIIIe siècle, quelques restes de la vieille enceinte, et quelques vieilles maisons. A l'époque révolutionnaire la municipalité demanda que la ville prit le nom de Bellune. 

Les armes de Belleville sont : D'azur à une salamandre d'argent dans des flammes de gueules. David Comby, qui, en 1701, testa en faveur des hôpitaux de Lyon, et la demoiselle Guyet, dite Chassagne, danseuse de l'Opéra au XVIIIe siècle, sont nés à Belleville. (G. G.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.