.
-

Beaurepaire. - Commune du département de l'Oise; 67 habitants. La seigneurie de ce lieu appartint successivement à la maison de Courtenay, puis à celles de Lameth, de Lagrange et de Curnieu. Elle relevait en plein fief de Chantilly. Il y avait au Moyen âge une forteresse au lieu dit le Vieux-Château. Le château actuel, muni de fossés murailles et de ponts-levis, a trois tours octogonales construites en 1577. La chapelle de Beaurepaire, fondée en 1254 par Pierre Corsel, fut érigée en cure en 1659. L'église actuelle, située dans l'enceinte du château, est des XVIIe et XVIIIe siècles. Elle contient plusieurs pierres tombales du XVIe.
Beaurepaire-en-Bresse. - Commune du département de Saône-et-Loire; 515 habitants. Son château, autrefois fortifié, a soutenu contre les Réformés, en 1562, un siège où périt Jean du Peyrat, célèbre Lyonnais, alors fiancé à Clémence de Bourgogne; il est le berceau de la famille des marquis de Beaurepaire, anciennement Bebrepaire.
Beaurepaire. - Commune du département de l'lsère, dans une vallée arrosée par deux riviérettes l'Auron (Oron) et le Suzon, issues de belles sources; 3840 habitants. Beaurepaire fut fortifiée et assiégée plusieurs fois pendant les Guerres de religion. Elle a conservé plusieurs maisons des XVe et XVIe siècles. L'église en partie du XVe siècle est un intéressant édifice gothique.
Beaurepaire.jpg
Beaurepaire (Isère). - Beaurepaire est dans la vallée de la Valloire, dont le nom serait la contraction
des mots latins Vallis aurea, la Vallée dorée, la vallée des moissons blondes.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.