.
-

Barbacane

Au Moyen âge, on nommait barbacane un ouvrage extérieur de fortification percé de meurtrières. Il protégeait d'ordinaire une porte d'entrée ou les abords d'un pont. On a désigné encore sous ce nom, à la même époque, soit un parapet en bois présentant des créneaux, soit un créneau lui-même ou une simple meurtrière. Il s'emploie encore aujourd'hui dans cette dernière acception.
-
Varsovie : une barbacane.
Une barbacane à l'entrée de la vieille ville, à Varsovie (Pologne). Source : The World Factbook.

Ce terme a passé dans la terminologie architecturale avec une autre acception que son acception primitive ; il désignait un ouvrage avancé assez considérable. Il sert communément à désigner dans les constructions, des ouvertures allongées, semblables à des meurtrières, et qui servent soit pour aérer des locaux ou leur donner du jour, soit plus particulièrement dans les murs de soutènement ou de revêtement des terrasses à donner un écoulement facile et rapide aux eaux pluviales ou d'infiltration. On dispose généralement dans la direction normale au mur et en face de la barbacane un drain formé de tuyaux, de cailloux ou de fascines, destiné à réunir les eaux et à les diriger vers les ouvertures par lesquelles elles doivent être évacuées. (H. Saladin).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.