.
-

Bande

Bande, en architecture, désigne les parties plates des architraves, chambranles, impostes et archivoltes. On les nomme aussi fasces, du latin fascia dont se sert Vitruve

Le nombre et la dimension des bandes varient suivant les ordres; on les a aussi souvent couvertes d'ornements, surtout à l'époque romane. Les bandes de colonne sont les bossages rustiques, pointillés ou vermiculés, dont on décore parfois les colonnes, comme dans l'architecture florentine. 

Certains archéologues appellent bandes lombardes les pilastres peu épais, qui font saillie sur le nu du mur dans les constructions romanes de la Provence, de l'Auvergne, de la Bourgogne, etc., et qui, servant de contre-forts, s'élèvent du sol jusqu'à la corniche du toit ou portent des arcades en plein cintre. (B.).

Bande de trémie, ouverture quadrangulaire, réservée dans la charpente d'un plancher. Les côtés en sont inclinés, comme les parois intérieures d'une trémie, d'où son nom. Cette ouverture, en travers de laquelle on met une ou deux barres de fer, se bande en voûte plate, avec des plâtras et du plâtre; son aire forme alors l'emplacement d'un âtre de cheminée, où il reste assez d'espace autour pour que le feu ne puisse incendier le plancher. (B.).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.