.
-

Baltimore

Baltimore. - Petit port d'Irlande (Cork), à 73 kilomètres au Sud-Ouest de Cork. C'est un seigneur originaire de cette ville, lord Calvert, comte de Baltimore, qui colonisa le Maryland. On a par reconnaissance donné son nom à la Baltimore des États-Unis.
Baltimore est une ville des Etats-Unis, la principale de l'Etat du Maryland (comté de Maryland); Elle est située à 60 km au Nord-Est de Washington, à 160 km de Philadelphie, sur la route directe de l'une à l'autre de ces deux villes, non loin de l'embouchure de la rivière Patapsco et sur le rivage septentrional d'un estuaire de la baie de Chesapeake, à 300 km du débouché de cette baie dans l'océan Atlantique

Les colons du Maryland ne s'aperçurent que fort tard des avantages qu'offrait cette admirable situation. En 1727 fut bâtie la première maison du village qui reçut le nom de Cecilius Calvert, lord Baltimore, fondateur de la colonie. Vingt ans plus tard, Baltimore n'était encore qu'une chétive bourgade de vingt-cinq maisons, dont quatre seulement en briques, le reste en bois. En 1768, elle devint le chef-lieu du comté; en 1775, elle comptait déjà 550 maisons et 6000 habitants. La population s'accrut dès lors rapidement. Elle avait 35,000 habitants en 1810, 170,000 en 1850, 267,000 en 1870, 332,000 en 1880; c'était alors la sixième ville des Etats-Unis. Elle a perdu depouis longtemps ce rang, mais elle a encore grandi tout au long du XXe siècle et a une population de 621 000 habitants en 2012.

A l'époque de la Guerre de la sécession, la majorité de la population était favorable à la cause sudiste. Lorsque, en avril 1861, le 6e régiment du Massachusetts et le 7e pensylvanien (régiments de volontaires accourus du Nord pour protéger la capitale, Washington, contre un coup de main des rebelles) traversèrent les rues de Baltimore, le soldats furent assaillis par la foule. Mais le Maryland n'eut pas le temps de se prononcer définitivement pour la confédération esclavagiste; le 13 mai, le général Butler entra dans la principale ville de l'Etat et l'occupa militairenient. Baltimore resta jusqu'à la fin de la guerre au pouvoir des fédéraux.

Le port de Baltimore est un des meilleurs des Etats-Unis. Il se compose de trois bassins communiquant avec l'estuaire par une passe d'un kilomètre de largeur. Des dragages ont rendu le bassin extérieur propre à recevoir les navires de premier rang; le bassin intérieur donne accès à des bâtiments de cinq cents tonneaux. Le fort Henry, à l'entrée du port fut défendu heureusement, en 1814, contre les attaques d'une flotte anglaise. C'est à l'occasion de cette défense que fut composé par Francis S. Key le célèbre chant américain « Star spangled banner », devenu en 1931 l'hymne national des Etats-Unis.

Une colonne, en forme de faisceau romain et portant le nom de the Battle monument, a été élevée à la mémoire des citoyens qui, dans les journées des 12 et 13 septembre 1814, succombèrent pour la défense de la ville. 

La petite rivière Jones Falls partage la cité en deux moitiés que relient une douzaine de ponts. Dans la partie basse et près de la rivière sont les établissements commerciaux et industriels, dans la partie haute les quartiers riches ou aisés. 
-

Baltimore.
Baltimore à la fin du XVIIIe siècle.

La plupart des rues sont larges; presque partout règne un air de comfort et d'élégance, tout l'ensemble de la ville présente un aspect gracieux et pittoresque qui fait défaut au plus grand nombre des autres cités américaines. Baltimore est surnommée aux Etats-Unis la ville des monuments (the monumental City). Un des plus remarquables est l'Institut Peabody, fondé en 1857 par l'illustre philanthrope Georges Peabody qui a prodigué les millions à son pays. Cet établissement, qui a pour destination « l'encouragement des arts, des sciences et des connaissances générales », est un magnifique palais renfermant une riche bibliothèque publique, des galeries d'art, un conservatoire de musique, des salles de conférence. On cite encore le City Hall, au centre de la ville, vaste construction ornée d'un dôme et d'une tour haute de 80 m, le palais de justice, la Chambre de commerce, le monument de Washington, colonne dorique en marbre blanc de 50 m de hauteur (rappelant la colonne Vendôme), la cathédrale catholique, un des plus somptueux édifices de ce genre aux Etats-Unis, d'innombrables églises. 

La ville possède trois universités, plusieurs collèges, des théâtres, des hospices, etc. Parmi les établissements d'instruction on cite l'Université de John Hopkins, fondée par un citoyen de Baltimore qui a rendu son nom célèbre par cette splendide création (Hopkins est mort en 1873). Elle a été inaugurée en 1876.

Baltimore possède de fort belles avenues dont quelques-unes, situées sur les hauteurs voisines, offrent d'admirables points de vue; citons entre autres Federal Hill, Paterson Park et Druid hill Park, ce dernier à un kilomètre et demi de la ville et couvrant 250 hectares.

Les établissements industriels de Baltimore comprennent : des ateliers de constructions maritimes (autrefois les Baltimore-clippers étaient renommés pour leurs qualités nautiques et leur vitesse), des usines de fer et de cuivre, des manufactures de laine et de coton, des raffineries, distilleries, selleries, poteries, tanneries, des fabriques d'instruments agricoles, de nombreuses minoteries dans la ville et aux environs, des briqueteries d'une importance considérable. Une industrie spéciale à Baltimore est l'expédition des huîtres. Pendant longtemps, la grande cité marylandaise a été le premier marché des Etats-Unis; elle est aujourd'hui un peu déchue de son ancienne position à cet égard; elle n'en conserve pas moins un mouvement commercial très actif et très étendu, et elle est encore un des plus grands marchés des Etats-Unis pour le tabac. (A. Moireau).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.