.
-

Bactres, aujourd'hui Balkh, non loin de Mazar-i-Sharif, en Afghanistan. - Ancienne ville de l'Asie centrale qui a donné son nom à la province connue chez les Anciens sous le nom de Bactriane. La ville était située non loin des contreforts du Paropamisus, sur le fleuve Bactres qui se jetait dans l'Oxus. 

D'après Strabon et Pline, Bactres s'appelait aussi Zariaspa; suivant Arrien et Ptolémée, Bactres et Zariaspa formaient deux villes différentes et c'était Bactres qui était la capitale. Il est possible que ces deux villes n'en aient formé qu'une, alors très étendue et située des deux côtés du Bactrus que Ptolémée appelle Zariaspis. Le fleuve doit avoir changé de direction, comme la plupart des cours d'eau de cette partie de l'Asie, qui se perdent dans les sables, car l'Adirsiah ou Dahaz, nom actuel de cette rivière, passe beaucoup plus au Sud, et la ville moderne, Balkh, ne reçoit l'eau que par des canaux de dérivation.

Le nom de Bactres se trouve sous la forme Bakhtri dans les inscriptions de Darius; le mot est devenu Baghdi dans l'Avesta et peut-être est-ce là l'origine de la forme moderne Balkh. que l'on a rattachée aussi au turc balik « ville » ou à l'arabe balkh «-superbe ». Les auteurs arméniens lui donnent le nom de Pahl et Bahlav. Dans les historiens chinois qui racontent la conquête du pays des Ta-hia (Bactriane) par les Ta-yué-tchi, la ville de Bactres est appelée Kien-tchi et Lan-tchi; un peu plus tard, cette même ville a le nom de Po-tchi pour Po-lo-tchi qui figure dans les voyageurs postérieurs sous la vraie forme Po-lo-ho. (E. Drouin).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.