.
-

Avallon

Avallon (Aballo, Avàlo)  est une commune de France, dans le département de l'Yonne, sur une colline, au pied de laquelle coule le Cousin, affluent de la Cure; population : 8300 habitants.

Cette ville était au XVIIIe siècle du diocèse d'Autun, et le siège d'un bailliage ressortissant au parlement de Dijon. La voie d'Agrippa (Les routes romaines) de Lyon à Boulogne, traversait Avallon. Sous les Mérovingiens et les Carolingiens, cette ville fut comprise dans la Bourgogne. En 1077, le duc de Bourgogne y avait un prévôt; le vicomte est mentionné à la même époque; la vicomté fut héréditaire dans la maison de Chastellux, de 1319 à 1440, aliénée, puis reprise par cette famille en 1562. 

La terre d'Avallon fut donnée en 1272 par le duc Hugues IV à Huguenin de Montréal, son fils; mais à la mort de sa fille, elle rentra dans le domaine direct des ducs. Les Anglais et les Compagnies (La criminalité au Moyen âge) ravagèrent l'Avallonnais de 1360 à 1368, en 1375 et en 1407-1408. La ville, tombée au pouvoir de Jacques d'Espailly, chef de bande armagnac, en décembre 1432, fut reprise par Philippe le Bon, le 16 octobre 1433. Les Ecorcheurs occupèrent l'Avallonnais en juin 1438. Les habitants adhérèrent à la Ligne après la mort de Henri III. La 31 mai 1594 la ville fut prise par Edme de Rochefort, gouverneur de Vézelay

Eudes III, duc de Bourgogne, avait donné aux bourgeois d'Avallon une charte de coutumes semblable à celle de Vézelay (13 novembre 1200); acte confirmé par Hugues IV. Au XIVe siècle, quatre échevins élus par les habitants administraient la communauté. Au XVe siècle ils sont dits vériffieux; les habitants nommaient aussi leur capitaine. La mairie, établie en 1590, disparut dès 1594; elle fut rétablie en 1693. 

Les armes d'Avallon sont d'azur à la tour d'argent crénelée et maçonnée de sable.

Monuments.
Ruines d'un temple romain sur le Mont-Martre. - Camp des Aleux, à un kilomètre d'Avallon, défendu de trois côtés par des escarpements naturels, et du quatrième par une levée de terre. - Eglise paroissiale de Saint-Lazare, autrefois collégiale; édifice sur plan rectangulaire à trois nefs, avec chevet circulaire et abside en cul-de-four; le choeur est de la fin du XIe siècle; portail' roman très remarquable, d'une ornementation très riche; la tour, à gauche du portail, reconstruite en 1633. A côté de l'église Saint Lazare, et communiquant avec elle, la chapelle Saint-Pierre (XVe siècle), autrefois paroisse. - Eglise Saint-Martin, nef voûtée d'arête, bas-côtés, transept avec coupole sur le carré, choeur voûté sur croisée d'ogives avec chevet plat (XIIe siècle); édifice converti en maisons particulières. - Restes de l'enceinte (XIVe-XVe siècles). - Tour de l'horloge, établie en 1456 sur la porte de la Boucherie; au deuxième étage salle des échevins; musée; statue moderne de Vauban. (M. Prou).
-

Avallon : les anciennes fortifications.
Les anciennes fortifications d'Avallon.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.