.
-

Arques

Arques, Archia, auj. Arques-la Bataille est une ville de France, département de la Seine-Maritime , au confluent de l'Arques et de la Béthune à 6 kilomètres au Sud-Est de Dieppe; 2500 habitants. La rivière d'Arques coule du Sud au Nord-Ouest, arrose Grand-Torcy, Arques, et se jette dans la mer à Dieppe; cours : 50 km.

Château d'Arques.
Ce château ruiné n'offre plus que des masses de cailloux et de ciment, sans caractère, sans profils, sans traces d'ornements architecturaux : mais, avant la Révolution, il était un des plus curieux de la Normandie. On peut s'en faire une idée par un inventaire daté de 1708, que l'on conserve aux archives du château de Dieppe. 

L'enceinte, de maçonnerie très épaisse, et précédée d'un fossé de 25 à 30 m de largeur, était alors flanquée de 14 tours, grosses et petites, rondes et carrées, toutes voûtées à deux ou trois étages, mais déjà comblées pour la plupart par la chute des parapets supérieurs. Le donjon central, de forme carrée, était séparé en deux par une muraille de refend, de près de 2 m d'épaisseur : d'un côté, il y avait un escalier pour monter sur la plate-forme, une chapelle, un grand magasin; de l'autre, un second magasin, plusieurs prisons, un puits, un moulin, etc. Au pied du donjon était un escalier de 52 marches, conduisant à deux souterrains de 2 m de hauteur, partiellement revêtus de briques, et dont l'un était poussé seulement à une distance de 34 m environ, tandis que l'autre conduisait jusqu'à la rivière et même, dit-on, jusqu'à Dieppe. A la fin du XVe siècle, un ouvrage fut construit en avant de l'entrée, pour battre le plateau situé en face du côté du nord. 

Le château d'Arques fut construit, vers 1040, par le comte Guillaume, oncle maternel du duc Guillaume le Conquérant. Ce fut sous les murs d'Arques que Henri IV remporta, le 21 septembre 1589, sa première victoire sur le duc de Mayenne et les Ligueurs. Lorsque le jeune Louis XIV vint visiter ce champ de bataille, en 1647, le château avait encore un gouverneur en titre, mais ne logeait plus que deux invalides : vers la fin du règne de ce prince, il tombait en ruine, et on le jugea impropre au service. 

Depuis 1753, il fut permis, d'abord à quelques particuliers, puis à tous les habitants d'Arques, d'y prendre des matériaux. Mis en vente comme bien national, avec une portion de terrain voisine, en 1703, il fut adjugé pour 8300 livres à un certain Reine, d'Arques; il passa ensuite à un sieur Larcheveque, après la mort duquel, en 1836, la famille Reiset en fit l'acquisition. (B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.