.
-

Arc en accolade ou en talon. -  Sorte d'arc infléchi, mais beaucoup plus surbaissé. Il est décrit de quatre centres, et alternativement convexe et concave (fig. 1). Propre au XVe siècle, on l'a employé principalement dans les constructions civiles, pour couronner les linteaux des portes et des fenêtres ou les arcatures : il couronne ordinairement un arc surbaissé, avec lequel il se fond par ses extrémités. Son sommet est souvent surmonté d'un pédicule terminé par un panache (fig. 2 et 3).
-
Arcs en accolade.
Arcs en accolade. (Ci-dessous, l'exemple de la porte
d'une annexe de la cathédrale de Beauvais).
Arc en accolade.
Photo : © Serge Jodra, 2009.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.