.
-

Appareil

Appareil, terme d'architecture, désigne les dimensions, la disposition et l'ajustement des pierres qui font partie d'une maçonnerie. 
L'appareil antique ou irrégulier (opus antiquum ou incertum) est composé de pierres diverses, noyées dans du mortier; c'est de la maçonnerie de blocage. 

Il ne faut pas le confondre avec l'opus insertum, appareil dont les pierres sont en liaison, c.-à-d. dont les joints verticaux d'une assise se trouvent à peu près au-dessus du milieu de chacune des pierres qui composent l'assise inférieure; il est très employé pour former. les pieds de mur. 

L'appareil réticulé (opus reticulatum); appelé dictyotheton par les Grecs, est composé de pierres taillées régulièrement et formant par leur assemblage la figure d'un réseau ou filet, ou les cases d'un damier  : cette construction était fort usitée en Italie; on en voit en France, aux antiques murailles d'Autun

L'appareil en épi (opus spicatum), appelé encore appareil en feuilles de fougère ou en arête de poisson, offre des pierres alternativement inclinées à droite et à gauche : on faisait surtout, et on fait encore ainsi, des dallages en briques sur champ. 

Les Grecs appelaient emplecton un appareil formé de deux parements en pierres polies à l'extérieur, posées à plat et par assises en liaison, l'espace entre les parements étant rempli de pierres brutes noyées dans du mortier. 

On nomme appareil réglé (isodomon des Grecs) celui qui est à assises régulières et égales; pseudisodomon, celui qui est formé d'assises alternées, de hauteurs différentes.

L'appareil obliqué, celui qui est formé de pierres rhomboïdales inclinées deux à deux en sens inverse. 

L'appareil imbriqué (imbricatum opus) est formé de pierres quadrangulaires ou arrondies en écailles, saillantes les unes sur les autres, à peu près comme les tuiles d'un toit, et posées de même en glacis. 


Tout appareil dont les pierres, sont posées à sec, sans mortier, se nomme maceria. Un appareil dont les pierres sont unies par des queues d'aronde est dit opus revinctum.

Par rapport à la grandeur des pierres, on distingue le grand, le moyen et le petit appareil. 

Le grand appareil est un assemblage de pierres de taille ayant de 64 à 160 cm de largeur, et de 60 cm à 1 m d'épaisseur; le moyen appareil se compose de pierres moins grandes que le précédent; lepetit appareil est formé de moellons cubiques de 8 à 16 cm. 

Quand la hauteur des pierres est moindre que leur largeur, c'est un appareil allongé.

L'examen de l'appareil ne donne pas d'une manière certaine l'âge d'un édifice; car les appareils varient suivant la qualité et la quantité des matériaux fournis par chaque pays. Il n'y a que l'opus spicatum et l'opus reticulatum qui indiquent l'antériorité au XIIIe siècle. 

Chez les Grecs, les joints des assises étaient peu visibles; chez les Romains, ils étaient assez larges, pour les constructions en petits matériaux, qui empruntaient toute leur force à un ciment indestructible, mais dans les constructions en marbre ou en pierres de taille, la pose se faisant sans ciment, même pour des voûtes, les joints sont presque imperceptibles. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.