.
-

Apamée

Plusieurs villes d'Asie ont porté le nom d'Apamée dans les temps anciens. Nous citerons :
Apamée, de Syrie. - Fondée par Séleucus Nicator, dans la vallée de l'Oronte, au Sud-Est d'Antioche. Elle existait encore au temps des Croisades. Des ruines nombreuses et d'un grand caractère indiquent seules aujourd'hui la place de cette cité; à peu de distance, sur une hauteur, se trouve le fortin de Kalaat el Moudik, situé sur un petit affluent de la rive gauche de l'Oronte, au Nord-Ouest d'Hamah.

Apamée de Mésopotamie (auj. Turquie). - Fondée par Séleucus Nicator, sur la rive gauche de l'Euphrate, en face de Zeugma. C'est devenu le village de Roum-Kaleh, sur la rive droite de l'Euphrate, au Nord et à peu de distance de Birecik (Bired-Jik). Le site a été presque entièrement  immergé en 2000 sous les eaux de retenue du barrage de Birecik.

 3° Apamée Cibotos. - Fondée au confluent du méandre et du Marsyas , par Antiochus Soter qui l'appela Apamée, du nom de sa mère, fille d'Artabaze, cette ville reçut bientôt le surnom de Cibotos (coffre), en raison de son importance commerciale qui en fit la rivale d'Ephèse. Apamée devint plus tard le chef-lieu d'une province romaine qui comprenait quinze villes dont six très importantes. Cette ville a été souvent ravagée par des tremblements de terre. Il ne reste aujourd'hui de l'ancienne Apamée Cibotos que des ruines qui, pendant plusieurs siècles, ont servi aux habitants de la nouvelle cité, Aïdin Guzel Hissar, de carrières d'où ils ont retiré les briques anciennes pour la construction de leurs maisons.

Apamée Myrlea. - Fondée par une colonie de Colophoniens, sur les bords de la Propontide et appelée Myrlea, du nom du chef de la colonie : Myrlus. Prise et détruite par Philippe, roi de Macédoine, Myrlea fut donnée par le vainqueur à son gendre Prusias; roi de Bythinie, qui fit reconstruire la ville et lui donna le nom d'Apamée, sa femme. Ce nom seul subsista pendant toute la période romaine. Aujourd'hui le petit port de Mondania, sur la mer de Marmara (à 42 kilomètres au Nord-Ouest de Bursa (Brousse)), s'élève sur l'emplacement de l'ancienne Apamée. Il ne reste aucune ruine. (Ed. Dutemple).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.