.
-

Airaines

Airaines (Arenae) est une commune de la France, dans le département
de la Somme, sur la rivière d'Airaines.

Château ruiné de la fin du XVIe siècle. Restes des bâtiments, du prieuré Notre-Dame, édifice du XVe siècle. Eglise du prieuré de la fin du XIIe siècle, avec cuve baptismale très curieuse de la même époque (mon. hist.)

La paroisse Saint-Denis d'Airaines existe dès le XIIe siècle. Elle est placée sous le vocable du saint patron des rois de France. En échange, par privilège royal, Airaines avait le droit, le 9 octobre, jour de la Saint-Denis, de tenir une importante foire commerciale, évènement majeur de la cité.
-

Eglise d'Airaines.
L'église Saint-Denis, à Airaines. © Photo : Serge Jodra, 2010.

Au début du XVIe siècle, la Picardie connaît la prospérité. La population augmente et l'économie se développe. Dans la ville, on reconstruit une église Saint-Denis plus belle, plus spacieuse. Par ses ogives flamboyantes, ses fines nervures et ses vitraux, elle magnifie la créativité et l'intelligence. Saint-Denis, siège d'un doyenné, rayonne sur 58 paroisses, jusqu'à Bresle.

Face au protestantisme qui, dès 1529, gagne l'amiénois, l'Eglise encourage ses fidèles à payer de superbes oeuvres d'art. Avec leur mise au tombeau, les Airainois ont sous les yeux le scandale de la mort de Jésus, fruit du mal et de l'impiété. La déposition de son corps, avec, en contrepoint, la beauté formelle, colorée, de Marie et de ses proches, décrivent l'ambivalence de la vie, l'angoisse face à la mort. Les statues, les tableaux, les vitraux provoquent l'interrogation du fidèle sur le sens de la vie et l'au-delà, toutes réponses proposées par l'Eglise catholique.

Pendant la Révolution (1789 - 1793), les paroissiens d'Airaines qui se divisent en deux camps fratricides : François Marduel adhère aux idées de la Révolution. Il devient prêtre constitutionnel, puis premier maire d'Airaines. A l'appel du conventionnel Dumont, deux des trois cloches de Saint-Denis sont envoyées à Amiens pour en faire des canons. Dans la ville, on soutient Marduel ou on le déteste. Bientôt, il doit quitter la province. Ses successeurs lacèrent les archives pour effacer son souvenir. Après la tourmente révolutionnaire, la paroisse est la seule du bourg à être réouverte au culte. Au XIXe siècle, la municipalité supprime le cimetière qui l'entoure, l'église est agrandie.

Lors de la guerre de 1870, l'édifice sert de prison. Les Prussiens y enferment les habitants de Longpré-les-Corps-Saints qui avaient résisté les armes à la main. En 1940, la ville est à 80% bombardée mais heureusement l'église est relativement épargnée et elle est restaurée dès 1944. La reconstruction urbaine privilégie un axe Est-Ouest qui la met en valeur et lui donne la belle perspective actuelle. (Infos : ville d'Airaines).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.