.
-

Abdère

Abdère, Abdera, est une ancienne ville grecque située sur la côte de Thrace, près de l'embouchure du Nestos (aujourd'hui Mesto Polistilo, ou Kara-Sou?), bâtie d'après la mythologie par Héraclès en l'honneur du jeune héros Abdère, son favori.
Abdère (Abderos), héros éponyme d'Abdère, est un  des nombreux types d'adolescents ravis par une mort prématurée, comme Hylas et Hyacinthe. La tradition courante faisait de lui un compagnon d'Héraclès, déchiré par les chevaux de Diomède, roi de Thrace; d'autres prétendaient, au contraire, qu'il était au service de Diomède et avait été tué par Héraclès. En tout cas, on s'accordait à placer sa fin tragique et son tombeau à Abdère.
En réalité, Abdère fut fondée vers 656 av. J.-C. par Timésius de Clazomènes, Abdère fut bientôt détruite par les Thraces et rebâtie un siècle plus tard (543) par les Téiens chassés de leur cité.

Un instant incorporée à l'empire perse, puis affranchie à la suite des guerres médiques, elle devint très prospère; mais, en 376, les Triballes lui infligèrent un désastre dont elle ne se releva plus. Elle subsista cependant jusqu'au Moyen âge, et ses ruines extrêmement effacées se voient encore près de Bonloustra.

Ses monnaies portent, comme celles de Téos, au droit un Apollon archer, au revers un griffon

Malgré le renom de sottise que les Abdéritains partageaient avec les Béotiens, Abdère a produit un certain nombre d'hommes remarquables : le philosophe Démocrite, son disciple Anaxarque et peut-être son maître Leucippe, fondateurs de l'école atomistique, le sophiste Protagoras et l'historien Hécatée. (GE).

Abdère. - Ville d'Hispanie (Adra).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.