.
-

Monopétale

Monopétale (botanique), du grec monos, un seul, et pétalos, pétale). - On nomme ainsi toute corolle formée d'une seule pièce, par suite de la soudure des pétales voisins les uns aux autres.
Tournefort avait désigné sous ce nom la 20e classe de sa méthode de classification, qui comprenait les arbres et les arbustes à corolle formée d'une pièce. A.-L. de Jussieu a ensuite groupé, sous le nom de Dicotylédones monopétales, les familles rangées dans les 8e, 9e, 10e et 14e classes de sa méthode, et qui, toutes, sont caractérisées par une corolle d'une seule pièce. Candolle, trouvant le mot monopétale propre à donner l'idée fausse de l'existence d'un seul pétale, a proposé d'y substituer celui de gamopétale, qui signifie a pétales soudés. Toujours commodes dans les descriptes,  ces termes ne renvoient plus aujourd'hui un caractère utilisables en sytématique, car il rapproche indûment des plantes qui n'ont pas d'affinité biologique réelle.
Le nombre des pétales soudés se reconnaît ordinairement.sans peine au nombre des lobes, divisions ou dents qui se voient au bord libre de la corolle. La corolle gamopétale est réqulière lorsque ses parties ou lobes sont égaux et semblables (fleurs de la campanule, du volubilis) ; irrégulière, lorsqu'elle se compose de parties inégales et dissemblables (fleurs de la sauge, du muflier, de la digitale). (G-s.).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.