.
-

Mésenchyme (anatomie). - D'après les frères Hertwig, et leur opinion est admise par Kuppfer, Disse, Waldeyer, Kollmann, Rückert, etc., sous le nom de mésoderme, il y a lieu de distinguer deux formations différentes. Dans un cas, le mésoderme se sépare de l'entoderme sous forme de plissement ou d'évagination et conserve l'aspect d'une membrane cellulaire régulière; c'est le mésoderme épithélial. Dans l'autre cas, il se détache des feuillets primordiaux des cellules qui s'insinuent entre ces deux feuillets, s'y multiplient d'une façon active et élaborent une sorte de tissu muqueux par sécrétion d'une substance fondamentale; c'est le mésoderme mésenchymateux, c'est le mésenchyme (tissu intermédiaire, tissu de soutien) qui donne naissance au tissu conjonctif et au sang

Certains organismes ont un mésoderme exclusivement mésenchymateux (Mollusques, Cténophores), d'autres exclusivement épithélial (Choetognathes); enfin les Vertébrés possèdent à la fois un mésoderme épithélial et un mésoderme mésenchymateux. Les Pseudocoeliens ont un mésoderme mésenchymateux qui reste massif ou se creuse secondairement; les Enterocoeliens ont un mésoderme feuilleté, épithélial, creusé d'un coelome d'origine entérique, auquel s'ajoute par surcroît un  mésenchyme. Mais comme le schizocoele n'est pas toujours lié à un mésenchyme, et l'entéroeoele toujours limité par un mésoderme épithélial, la théorie des frères Hertwig ne saurait être aujourd'hui acceptée dans son intégralité. (Ch. Debierre).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.