.
-

Luette (anatomie), uva des Latins (= grain de raisin). - Appendice charnu de forme conoïde, libre et flottant à la partie moyenne du bord inférieur du voile du palais, descendant plus ou moins bas suivant les sujets. Elle est formée par le rapprochement des deux muscles palato-staphylins ou releveur de la luette et par quelques autres qui lui sont communs avec le voile du palais, et qui sont recouverts par une portion de la membrane muqueuse de la bouche

La luette renferme un grand nombre de follicules muqueux, et est pourvue d'un réseau des vaisseaux-capillaires abondamment répandus dans toutes les parties du voile du palais. Sa sensibilité est plus marquée que celle des autres parties de la bouche, et on l'a parfois décrite comme "une sentinelle destinée, pour ainsi dire, à reconnaître la nature des aliments qui vont franchir l'isthme du gosier, et à provoquer le soulèvement de l'estomac, lorsqu'ils n'offrent pas les conditions convenables".

Elle contribue aussi à la formation de certains sons, et on a remarqué que les personnes qui en sont privées, ne peuvent articuler la lettre R.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.