.
-

Loi de la continuité. - Loi posée par Leibniz, et d'après laquelle il existe un enchaînement continu des créatures, une échelle d'organisation successive depuis le minéral jusqu'au végétal, à l'animal et à l'humain. Cette loi, que Charles Bonnet devait développer plus tard, Leibniz l'a formulée en ces termes : Natura non facit saltus (= la Nature ne fait pas de sauts). Comme le plus stupide des humains est plus raisonnable que le plus intelligent des animaux, il supposait, dans quelque autre monde, des espèces moyennes entre l'humain et la bête, de même que, pour aller des humains à Dieu, il supposait des êtres raisonnables supérieurs à nous. En vertu de la loi de la continuité, Leibniz soutenait qu'il n'y a aucune interruption dans les actes de la conscience, qui pense toujours, comme le sang circule toujours, sans que l'homme s'en aperçoive. Transportée à l'espace, cette même loi lui faisait rejeter toute idée de vide; appliquée aux mathématiques, elle le conduisit à l'invention du calcul différentiel.
 
.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.