.
-

Les Lemmings
Les Lemmings forment un genre de Mammifères Rongeurs de la superfamille des Muroïdés, créé par Pallas (1811) sous le nom de Myodes qui correspond au Lemmus de Tiedemann. Ce sont des Campagnols à queue très courte, rappelant celle des Lapins, à tête obtuse, arrondie, à oreilles courtes, à pieds courts avec la plante poilue; le pelage et les ongles sont très longs. Le port rappelle celui du Cochon d'Inde domestique. Les dents sont très semblables à celles des Campagnols, mais les incisives sont en biseau et non sillonnées. Les Lemmings sont les Campagnols des régions arctiques : les teintes de leur pelage sont assez variables, ordinairement d'un fauve très pâle tacheté de brun. 

L'espèce la plus anciennement connue est le Lemming de Norvège (Lemmus norvegicus), dont le pelage est tacheté, et qui habite le Nord de l'Europe. C'est un habitant des toundras ou steppes glacés de l'Europe et de la Sibérie. Il se creuse un terrier semblable à celui du Campagnol souterrain, et se nourrit de racines et d'autres substances végétales, qu'il va chercher pendant l'hiver en creusant de longues galeries sous la neige. 

Cette espèce est célèbre par ses migrations. Dans les régions cultivées de la Norvège et de la Suède, les Lemmings apparaissent tout d'un coup en bandes innombrables se dirigeant droit devant eux, sans se laisser arrêter par aucun obstacle : ils franchissent les murailles et traversent les lacs et les cours d'eau à la nage, dévastant tout sur leur passage. Ces invasions se reproduisent à intervalles irréguliers (de cinq à vingt ans et plus), elles ont généralement lieu en suivant les vallées du point le plus élevé vers la mer. Les étapes ont toujours lieu de nuit, et le voyage peut durer jusqu'à trois ans. La plupart périssent en se jetant dans l'Atlantique ou le golfe de Botnie, comme s'ils obéissaient à un instinct aveugle qui les pousse toujours dans la même direction. 

Les Lemmings se subdivisent en trois sous-genres : Lemmus proprement dit, avec trois espèces (L.. norvegicus, L. schisticolor du Nord de l'ancien continent et L. obensis qui se trouve également dans l'Amérique du Nord). Cuniculus (Wagler) n'a qu'une seule espèce à formes encore plus ramassées (C. torquatus). Eremiomys (Poljakow) a trois espèces de Sibérie et des steppes de l'Asie centrale (E. lagurus, E. luteus et F. Przewalskii).

Dans les couches pléistocènes de l'Europe centrale, on trouve des débris du L. norvegicus et du Cuniculus torquatus montrant que ces deux espèces se sont étendues à cette époque beaucoup plus vers le Sud que de nos jours. (E. Trouessart).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2010. - Reproduction interdite.