.
-

Les langues > langues amérindiennes
Le natchez
La langue natchez est une langue amérindienne isolée que parlaient les Natchez, nation éteinte, jadis très puissante et connue surtout par son gouvernement monarchique, et par le culte qu'elle rendait au soleil dans un temple où l'on entretenait un feu continuel. 

Les Natchez habitaient à l'Est du Mississippi, et furent entièrement détruits par les Français en 1730; les restes de cette nation se sont dispersés parmi les Creeks, Chikkasah et autres peuples; la langue natchez a d'ailleurs été encore connue par quelques locuteurs chez lles Creeks et les Cherokees de l'Oklahoma jusqu'à une époque récente. 

Il semble que les Taensa, qui selon Du Pratz vivaient au Nord du fort Louis, et les Tenisaws, mentionnés par Lewis et Clark, et qui des bords du Tenesaw, affluent de la baie Mobile, se retirèrent sur ceux du Fleuve-Rouge, étaient des tribus des Natchez. 

Selon du Pratz, les Natchez parlaient deux dialectes différents celuie de la noblesse et celui du peuple; dans celui de la noblesse, la déclinaison se faisait comme dans le latin, sans le secours de l'article. Les femmes donnaient en outre une terminaison et une prononciation différente aux mots, lorsqu'elles parlaient aux hommes. La langue natchez est très doux et rempli d'expressions métaphoriques.

La linguiste Mary Haas a proposé, en 1941, de grouper le natchez avec d'autres langues ordinairement considérées comme isolées, telles que l'atakapa, le tunica et le chitimacha. Un petit groupe de langues, autrefois parlées à proximité du golfe du Mexique, et qui pourraient être rapprochées d la famille des langues muskogéennes.

.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littératures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2015. - Reproduction interdite.