.
-

Les langues > Iangues austriques
La langue madécasse
Malgache
Le madécasse ou malgache est une langue austrique, du groupe malayo-polynésien, langue parlée à Madagascar. Entre les diverses parties du littoral, entre le littoral et l'intérieur, il n'existe que des différences d'accentuation et quelques permutations de consonnes : les habitants de toutes les régions de Madagascar se comprennent parfaitement. Le madécasse, que Balbi appelait malais africain, offre des rapports incontestables de signification et de prononciation avec le malais proprement dit. Il y a de part et d'autre un grand nombre de racines identiques, et même de mots semblables, sauf certains changements de consonnes, comme ceux du b malais en v, du p en f, du k en h, du d en r, etc. : tels sont les noms des objets naturels les plus marquants, les noms de nombre, les noms des jours de la semaine. Guillaume de Humboldt a signalé dans le madécasse un certain nombre de mots indo-européens, et Dumont-d'Urville beaucoup de mots des langues polynésiennes; on y trouve aussi quelques racines sémitiques, dont l'introduction, due à des rapports avec les Arabes, est relativement récente; enfin Malte-Brun a reconnu plusieurs mots se rapprochant des langues bantoues, notamment du tswana.

la langue madécasse est remarquable sous le double rapport de l'harmonie et de la richesse : il offre une grande abondance de voyelles sonores, de mots composés et d'expressions qui rendent toutes les nuances de la pensée. Il n'y a dans les noms ni nombres, ni genres, ni cas; ce sont des particules qui remplissent le rôle des flexions de la déclinaison. Le nombre des adjectifs qualificatifs est très restreint; et cela se comprend dans une langue où la nomenclature est infiniment variée, où l'on a, par exemple, pour exprimer les cornes d'un boeuf, des mots qui diffèrent selon la forme, le volume, la direction, etc., de cette partie de l'animal. 

Les dix premiers noms de nombre, les nombres 100 et 1.000, sont seuls exprimés par des mots simples; pour 11, on dit dix un, pour 20, deux dix, etc. Toute la conjugaison se fait au moyen de particules préfixes;, c'est par elles que l'on distingue les temps, les modes, les voix, et que l'on peut former, avec le verbe simple, des verbes passifs, réfléchis, réciproques, potentiels, causatifs, etc. 

Le madécasse s'écrit avec un alphabet arabe assez profondément altéré. Cette langue possède une littérature relativement ancienne, composée surtout de chansons, de proverbes, de légendes, de traités sur l'astrologie et la médecine. Un recueil de leurs chansons fut publié à Paris par Porny dès 1787. 

.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littératures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.