.
-

Kjoekkenmoedding (mot danois qui signifie fumier ou débris de cuisine). - Tout amas de coquillages dont le contenu servait d'aliment aux populations du Néolithique. Ces amas forment le long des côtes de la mer des monticules ou des bourrelets hauts de 1 à 3 mètres, longs quelquefois de 300 mètres et pouvant avoir jusqu'à 60 mètres de largeur. 

Les coquilles sont entremêlées de charbon, de cendres, d'os d'animaux brisés et de restes de l'industrie de l'époque, tels qu'outils en pierre, instruments en os et tessons de poteries grossières. Les coquilles les plus abondantes sont celles de l'huître, de la bucarde et de la littorine. Les os appartiennent aux genres cerf, chevreuil et sanglier. Nulle trace d'animaux domestiques, si ce n'est du chien. Les silex taillés sont d'un travail très grossier et ne sont que très rarement polis. La forme la plus abondante est le tranchet. 

Les Kjoekkenmoeddings sont très nombreux sur les côtes du Danemark. Il en existe, en outre, en Scanie, sur le rivage de la baie de Cork en Irlande. On en voit en France à Wissant (Pas-de-Calais), à Saint-Valery (Somme), à Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime), à Hyères (Var), dans l'île de Sardaigne, au Portugal, au Brésil, à Cuba, sur les côtes orientales des Etats-Unis où ces monticules sont désignés sous le nom de Shell-heaps et le long des cours d'eau de la Floride, même à une certaine distance de la mer. Tous les Kjoekkenmoeddings ne datent pas tous de la même époque.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.