.
-

Le mail

Fort répandu du XVIe et au XVIIe siècle, le jeu de mail consiste à chasser à l'aide d'un maillet, devant soi, sur un sol uni et à droite comme à gauche, limité, une boule de racine de buis que l'on dirige vers un but déterminé. Le joueur désigné par le sort pour jouer le premier pose sa boule à l'une des extrémités de l'emplacement choisi, et d'un seul coup de maillet, mail, l'envoie aussi loin que possible. Le second joueur place sa boule au même endroit que le premier et essaye de l'envoyer plus loin encore; s'il réussit, il gagne un point; s'il échoue, il en perd un. 

Tout joueur dont la boule se noie, c.-à-d. dépasse à droite ou à gauche les limites du jeu, perd trois points. Quatre sortes de parties se jouent au mail :

1) le rouet où chacun joue pour son compte;

2) la passe où les joueurs se groupent par camps;

3) les grands coups où deux seuls concurrents sont en présence et s'escriment sur la même boule; 

4) la chicane qui ne diffère des précédentes qu'en ce qu'elle se joue en plein champ, sur un sol non préparé. 

Il y avait autrefois des mails dans toutes les villes. Généralement ils étaient situés sur les remparts, avaient 400 à 500 pieds de long, étaient sablés et bordés d'arbres. Les promenades occupant actuellement les emplacements ont conservé le nom de mails dans nombre de localités. (Dr Collineau).
.


[Histoire culturelle][Arts][Jeux et sports]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.