.
-

Le golf

Sport national des Écossais, importé en Angleterre à l'époque de Guillaume le Conquérant, le golf, qui rappelle le mail jadis joué en France. Dans ce dernier pays, le premier club de golf a été fondé à Pau en 1856. On y joue sur un vaste terrain accidenté, d'une dizaine d'hectares au minimum et parsemé de « hasards » ou obstacles maisons, carrières, rochers, buissons, fossés, ruisseaux, etc. Dix-huit trous, - parfois neuf, - contenant chacun un auget, d'une largeur et d'une profondeur de 10 centimètres environ, sont disséminés à des distances inégales; le sol est aplani et gazonné autour de chaque trou; cette surface nivelée porte le nom de «-putting-green ». 

Il s'agit de faire entrer une balle - il y en a une par joueur ou par camp - dans les dix-huit augets successivement; il est défendu de la toucher autrement qu'avec le maillet dit club. Il faut beaucoup d'habitude et d'habileté pour faire pénétrer la balle en caoutchouc durci dans l'auget, en aussi peu de coups que possible; car dans les concours et matches officiels chaque coup est compté pour un point. Il arrive qu'un joueur d'un seul choc du maillet lance sa balle à une grande distance, mais qu'il ne peut plus là faire sortir d'un fourré ou d'une excavation (bunker); ce sont la péripéties et agréments du jeu. 

Parfois des assistants portent derrière les joueurs des «clubs » de forme et de poids différent. Les joueurs doivent garder le silence pendant la partie, et s'abstenir de demander des conseils. C'est un jeu amusant, mais qui a longtemps pâti de la réputation d'être coûteux. Toutefois, il s'est largement démocratisé de nos jours. Parmi les souverains, le roi Édouard VII fut l'un des meilleurs amateurs de golf.

.


[Histoire culturelle][Arts][Jeux et sports]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.