.
-

Les énigmes

Une énigme est une description d'une chose par les qualités qui lui conviennent, mais indiquées d'une manière ambiguë ou dans des termes qui semblent pouvoir s'appliquer à une chose toute différente, de manière à rendre le mot véritable plus ou moins difficile à deviner. L'Enigme nous vient de l'antiquité : ainsi, la plupart des oracles étaient des énigmes, mais dont le mot, plus ou moins bien deviné, avait les conséquences les plus sérieuses. Cependant les Anciens en faisaient aussi un badinage d'esprit, et la fameuse énigme sur l'homme; "Quel est l'animal qui a quatre pieds le matin, deux à midi, et trois le soir?" proposée par le Sphinx et devinée par Oedipe, n'était aussi qu'un pur jeu, malgré la cruauté du dénouement pour ceux qui ne la devinaient pas. En voici une sur la glace, et que cite Aulu-Gelle : Mater me genuit ; eadem mox gignitur ex me; "Ma mère m'a donné la naissance : elle reçoit à son tour la naissance de moi-même." Être à la fois la fille et la mère de sa mère, c'est une pensée d'une obscurité bien tourmentée. Chez les Modernes, on relève toujours l'énigme par l'agrément de la poésie; dans les énigmes bien faites, chaque trait partiel doit convenir à plusieurs choses, et tous les traits ensemble à une, seule. En voici une de ce genre; nous l'empruntons à Lamotte :
J'ai vu, l'en suis témoin croyable,
Un jeune enfant, armé d'un fer vainqueur,
Le bandeau sur les yeux, tenter l'assaut d'un coeur
Aussi peu sensible qu'aimable.
Bientôt après, le front élevé dans le airs,
L'enfant, tout fier de sa victoire,
D'une voix triomphante en célébrait la gloire,
Et semblait pour témoin vouloir tout l'univers.
Quel est donc cet enfant dont j'admirai l'audace?
Ce n'était pas l'Amour; cela vous embarrasse.
Plus d'une personne, dans la jeune génération actuelle, sera peut-être embarrassée de deviner cette énigme, faute, de savoir que, du temps de Lamotte, et longtemps encore depuis, on faisait des tuyaux de cheminée si grands, qu'un enfant y pouvait monter, en s'aidant des genoux et des bras, pour les nettoyer du haut en bas. Le pauvre petit se nouait un mouchoir sur les yeux pour se garantir de la suie qu'il allait racler avec un petit outil de fer; et, au terme de l'ascension, il passait son buste au-dessus de la cheminée, en criant à tue-tête une courte chanson savoyarde. Lamotte vient de nous dire toutes ces circonstances, et il a eu raison d'ajouter que son audacieux enfant n'était pas l'Amour. Beaucoup de poètes se sont amusés à versifier des énigmes, Dufresny, Boileau, J.-B. Rousseau, etc. Le P. Claude Ménestrier a traité des énigmes dans un livre sur la Philosophie des images énigmatiques, 1694, in-12; l'abbé Cottin a donné un Recueil des énigmes de ce temps, Paris, 1646, in-12, où l'on, ne trouve rien, due de très médiocre. (C. D-Y).
.


[Histoire culturelle][Arts][Jeux et sports]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.