.
-

Les vocabulaire du jeu de billard
Aperçu
Styles de parties
Théorie des effets Vocabulaire

Billarder, toucher sa bille deux fois avec sa queue pour la pousser.

Bille coupée ou au coupé, bille frappée d'un coup sec par une autre bille qui l'effleure et la pousse dans une direction formant un angle avec la direction de la bille choquante.

Bloquer une bille, l'envoyer dans une blouse en la frappant avec une autre bille.

Blouser (se), envoyer sa propre bille dans une blouse.

Bricole (jouer en), frapper une bande avant de toucher la bille, que l'on veut atteindre.

But, le demi-cercle.

Cadette, queue longue et large que l'on emploie pour les coups éloignés des bandes.

Casin ou cazin, bille ou quille que l'on place sur la mouche du milieu. Le casin tient lieu de blouse et toute bille qui le touche prend marque.

Chouette (faire la), joueur seul contre un camp adverse formé de deux partenaires. Le joueur qui fait la chouette donne deux coups de queue pendant que chacun de ses adversaires n'en donne qu'un.

Coller une bille, la conduire tout près d'une bande.

Contre, choc double de deux billes revenues par contre-coup l'une sur l'autre.

Corder (se), rentrer sa bille dans le quartier.

Coup de bas (donner le), faire entrer les billes dans le quartier, pendant que l'adversaire est en main; de cette façon, il ne peut plus tirer dessus avec la sienne qu'en doublant le billard.

Coup dur, coup vertical donné par une bille à une autre bille collée contre une bande. La direction de la bille choquante doit être perpendiculaire à la bande et passer par le centre de la bille collée ; cette dernière demeure en place et la bille choquante revient vers le point d'où elle était partie.

Croiser, pousser, avec une bille, une autre bille contre une bande d'où elle revient vers la bande opposée, tandis que la bille choquante va frapper la bande adjacente et croise, en revenant, la ligne suivie par l'autre bille.

Doubler le billard, faire parcourir à une bille deux fois la longueur du billard.

Doubler une bille, faire qu'une bille, après en avoir heurté une autre, frappe une bande et revienne mourir contre la bande opposée - Faire qu'une bille frappe une bande et vienne ensuite tomber dans la blouse qui est opposée à cette bande.

Doublé ou doublet, bille qui vient tomber dans une blouse après avoir frappé la bande opposée à cette blouse.

Droite (bille), bille formant une ligne droite avec les deux autres.

Fausse queue (faire), toucher une bille avec le côté du procédé, au lieu de la frapper d'aplomb. Quand on fait fausse queue, la bille prend une direction autre que celle que l'on se proposait de lui donner. - On fait encore fausse queue lorsque le procédé glisse sur la bille, faute d'avoir, été suffisamment blanchi.

Masse, on donne aujourd'hui ce nom au gros bout de la queue.

Mise ou (Acheter), se dit, à la poule, quand on donne la mise à celui qui vend, si l'on perd, ou l'on partage la poule avec lui si l'on gagne.

Pénitence (mettre une bille à la), la mettre, quand on joue à la poule, tout près de la petite bande du haut, à une distance de deux fois le diamètre d'une bille; ordinairement l'endroit destiné à la pénitence est désigné par une mouche.

Perdre (se), se blouser.

Queuter, synonyme de billarder.

Raccroc, point fait sans avoir été prévu.

Râtelier, châssis muni de deux montants qui sont percés de trous ou qui sont garnis de crochets pour placer les queues.

Rétro, substantif formé, par apocope, de l'adjectif rétrograde (sousentendu effet). Les rétros s'obtiennent en frappant la bille très bas avec la queue.

Talon, gros bout de la queue.

Talon (coup de), coup dans lequel on touche la bande avant la bille sur laquelle on joue.

.


[Histoire culturelle][Arts][Jeux et sports]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.