.
-

Le badminton

Le badminton est une modification du jeu de volant et un diminutif du tennis. Son origine est indienne, suivant les uns, anglaise, selon les autres.

On se sert, pour jouer au badminton, d'un volant et de raquettes. Entre les joueurs, on place un filet par-dessus lequel le volant doit passer, à chaque coup, ce qui force les adversaires à lancer le volant à bonne hauteur, tandis que dans le jeu ordinaire de volant, tel que nous le pratiquons, lorsque l'un des joueurs vient à manquer le projectile, il accuse presque toujours son adversaire de l'avoir mal lancé. Le filet n'a donc d'autre but que de prévenir toute discussion.

Comme au tennis, on trace une enceinte; mais elle est bien plus petite : 14 m de long sur 7 m de large. On y trace aussi, une ligne de service, à environ 2 ou 3 m du filet. Les joueurs doivent envoyer le volant de façon qu'il tombe au delà de cette ligne de service, sinon l'acte de l'avoir manqué ne compte pas pour une faute. Il suffit donc pour un joueur d'avoir touché le volant pour qu'il n'y ait plus faute s'il le laisse choir; il peut toujours affirmer que le projectile serait tombé en dedans de la ligne de service; et c'est là un grave défaut du badminton.

Le filet doit avoir 5 pieds de haut dans sa partie la moins élevéé, c'est-à-dire au milieu, et le volant ne doit jamais le toucher, sinon c'est une faute: Chaque coup de raquette bien donné compte pour un point; toute faute fait perdre un point; on joue ordinairement en 15 points.

Le principal reproche que l'on puisse faire au badminton, c'est de ne pouvoir être pratiqué en extérieur dès qu'il fait du vent ; on est alors obligé de se renfermer dans une grande salle.

.


[Histoire culturelle][Arts][Jeux et sports]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.