.
-

Iatrochimie, iatromathématique, iatromécanique (histoire de la biologie), du grec iatros, médecine. - Chacun de ces trois mots sert à désigner une école, qui expliquaient les phénomènes de la vie d'après les lois de la chimie, de la statique ou de l'hydraulique. Des auteurs d'une grande valeur ont imaginé on propagé ces différentes doctrines; ainsi Borelli, Bellini, Boerhaave, Pitiarn, Hamberger, puis J. Müller, Lehmann en Allemagne. Cependant ces idées ont été généralement combattues par les physiologistes à la tête desquels on peut citer Chaussier, Bichat, etc (Principe Vital).
Les êtres vivants, a dit Milne-Edwards, ne sont pas soustraits à l'action des forces générales de la nature, mais ils sont soumis en même temps à l'influence de la vie, qui est aussi une force et qui leur appartient en propre [...]. Il ne faut pas croire que dans la machine vivante tout puisse s'expliquer par le jeu de ces forces, et je dois attacher non moins d'importance à bien mettre en lumière ce qui dépend de l'influence de la puissance vitale, force sans laquelle aucun être organisé ne pourrait même commencer à exister. (Introduclion aux leçons sur la physiologie).
.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.