.
-

Hybridation

L'hybridation (physiologie générale) est la possibilité du croisement entre espèces différentes a donné lieu pendant des siècles aux plus fâcheuses erreurs. On a cru, jusqu'au XVIIIe siècle, qu'il pouvait naître des produits hybrides de l'humain et des autres animaux, et telle a été cette croyance que la vindicte des lors atteignait d'une façon terrible ces croisements impossibles. Réaumur, au XVIIIe siècle, ne désespérait pas d'obtenir des produits d'un Lapin et d'une Poule; Haller, Ch. Bonnet croyaient aux métis de Coq et de cane, de Singe et de Chien. La croyance populaire admettait encore au XIXe siècle les jumarts, ou produits fabuleux du cheval ou de l'äne croisés avec la Vache, ou de l'Ânesse avec le Taureau, produits que, jusqu'aux premières années du même siècle, admettaient aussi la plupart des savants.

Quant aux hybrides réellement constatés, il serait impossible de les mentionner ici, mais on peut dire d'une façon générale qu'ils ne se produisent qu'entre animaux d'espèces voisines et très semblables extérieurement. Les mêmes faits se sont révélés aux observations des croisements entre espèces végétales. Les plantes d'espèces voisines qui croissent près les unes des autres, se mâtinent spontanément, et les jardiniers obtiennent artificiellement des hybrides nombreux parmi les plantes. L'hybridation est devenue entre les mains des horticulteurs, un moyen des plus curieux de multiplier les variétés de fleurs; en répandant le pollen d'une plante sur la fleur d'une autre espèce suffisamment analogue, ils se procurent des fleurs nouvelles dont la recherche est, chez beaucoup d'entre eux, une véritable passion...

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.