.
-

Vallée de Tempé. - Nom donné par les anciens Grecs à la gorge creusée par le Pénée entre le mont Olympe au Nord, le mont Ossa au Sud, pour s'ouvrir un passage de la plaine de Thessalie vers la mer; les Turcs l'appellèrent Boghaz = défilé; les Byzantins, Lykostomo = la gueule du loup. Longue de 40 kilomètres, elle est entaillée dans un petit massif de marbre encadré de micaschistes; entre les abruptes murailles rocheuses la tranquillité de l'eau et l'opulence de la végétation étalant ses tapis de verdure ombragés d'arbres puissants créent un délicieux contraste. Il explique la célébrité de la vallée de Tempé. Les anciens l'avaient consacrée au culte d'Apollon; tous les huit ans, une théorie, procession envoyée de Delphes, y venait cueillir le laurier sacré dont on couronnait les vainqueurs des jeux Pythiques; le temple du dieu était dans un vallon de la rive droite. On aperçoit sur cette rive les vestiges de la route militaire et les ruines des forts qui successivement furent édifiés pour la barrer, notamment celui que répara Cassius; le principal était Gonnos, sur la rive gauche, à l'entrée occidentale.
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.