.
-

Le royaume Lombard-Vénitien

Le royaume Lombard-Vénitien était la partie italienne de l'empire d'Autriche, jusqu'en 1859. Il était borné au Nord par la Suisse et le Tyrol, à l'Est par la Carinthie et le gouvernement du Littoral, au Sud-Est par la mer Adriatique, au Sud par les duchés de Modène et de Parme et les Etats-Pontificaux, et à l'Ouest par le royaume de Sardaigne. Superficie environ 47,000 km². Ce royaume était divisé en deux gouvernements : ceux de Lombardie, chef-lieu Milan, et de Vénétie, chef-lieu Venise. Il comprenait les territoires de l'ancien duché de Milan et de l'ancienne république de Venise, et correspondait en grande partie à la république cisalpine, devenue ensuite successivement république italienne et royaume d'Italie. Il se souleva en 1848 contre la domination autrichienne, à laquelle il avait été rendu en 1814, et fut soutenu dans son insurrection par Charles-Albert, roi de Sardaigne, qui accepta la réunion de la Lombardie à ses Etats, tandis qu'un gouvernement révolutionnaire était proclamé à Venise. Mais la bataille de Novare termina la lutte, en 1849, au désavantage de Charles-Albert, et le royaume Lombard-Vénitien fut replacé sous le sceptre de l'Autriche. Un archiduc fut nommé en 1857 gouverneur général du royaume Lombard-Vénitien. La conquête de la Lombardie par les armées française et sarde en 1859, suivie de la paix conclue à Villafranca et ratifiée à Zurich, la même année, mit fin à ce royaume. La Lombardie fut cédée par l'empereur d'Autriche à l'empereur des Français, qui l'abandonna au roi de Sardaigne. La Vénétie resta à l'Autriche. 
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.