.
-

Principautés de Reuss. - Anciens Etats de l'Empire allemand (au Nord), dits : Reuss-Greiz et Reuss-Schleis-Lobenstein-Ebersdorf; ils avaient pour bornes la Saxe-Meiningen, la Saxe-Altenbourg, la Saxe-Weimar, le Voigtland (qui était au royaume de Saxe), et le cercle bavarois du Haut-Mein, et contenaient environ 1500 km². Le pays auquel correspondaient les Principautés est arrosé par l'Ester et la Saale. Montagnes beaucoup de mines.

La principauté de Reuss-Scheiz contenait les trois quarts du territoire; elle appartenait à la ligne cadette ou ligne de Schleiz. La ligne aînée ou de Greiz ne possèdait en propre que Greiz (avec 36 000 habitants); la seigneurie de Géra était en commun. Capitales, Schleiz, Greiz, Géra.

Les deux principautés avaient un gouvernement constitutionnel; les affaires communes étaient délibérées en assemblées d'État; elles ressortissaient en appel à la cour d'Iéna. Elles avaient chacune une voix au Conseil fédéral.

La maison princière de Reuss dérivait d'Ekhert, comte d'Osterode au Xe siècle, et d'Henri, son fils, que l'empereur Henri IV nomma l'un de ses avoyers en Saxe. La dynastie de ce dernier se divisa en deux lignes, dont une, l'aînée, s'éteignit en 1572; la cadette, dite ligne de Plauen, dont la tige est Henri le Jeune, se partagea en trois branches, qui elles-mêmes devinrent lignes en 1572, et dont la dernière, celle de Géra, s'est éteinte en 1802. Toute la maison de Reuss reçut de l'empereur Sigismond la dignité princière en 1426. Tous les princes de cette maison portaient le nom de Henri.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.