.
-

Naxos

Naxos (moderne Naxia, Axia) est une île de la mer Egée, la plus grande des Cyclades; 423 km²; population : 25 000 habitants. L'île est granitique, recouverte par endroits de calcaire; le point culminant est le mont Ozia ou Zas (1003 m); les hauteurs dominent la cote orientale abrupte, mais s'abaissent doucement vers l'Ouest sur le détroit qui sépare Naxos de Paros. Les ruisseaux sont nombreux et bien alimentés, les vallons inférieurs fertiles. On extrait du marbre, et de l'émeri; près des carrières de marbre se voit encore l'ébauche d'une statue de 10 m, à peine dégrossie. Les produits agricoles sont le blé, l'orge, le vin, l'huile, le mastic, les fruits.  Sur le rivage Nord-Ouest est la ville de Naxos (avec son château vénitien).
-
Carte de Naxos.
Carte de Naxos

Elle était déserte, suivant la mythologie grecque, lorsque Ariane y fut abandonnée par Thésée. Les anciens appelaient souvent l'île Strongyle, à cause de sa forme ronde, Dionysias à cause de l'importance du culte de Dionysos, patron des vignes, Dia. On prétendait que le nom de Naxos venait d'un chef des Cariens, qui auraient remplacé les Thraces, habitants plus anciens.

A l'époque historique, l'île était peuplée d'Ioniens et exerçait une sorte d'hégémonie sur les Cyclades. Le gouvernement oligarchique fut renversé par le tyran Lygdamis, allié de Pisistrate, qui le consolida en 536. Les démocrates prévalurent ensuite (510). Les Perses, appelés par l'aristocratie, vinrent assiéger Naxos, à l'instigation d'Aristagoras de Milet, mais ils durent se retirer après un siège de quatre mois, et cet échec fut une des causes de la révolte de l'Ionie. Naxos armait alors 8000 hoplites. En 490, elle fut prise et saccagée par l'armée perse de Datis et Artapherne. Soumis au vainqueur, les Naxiens lui fournirent pour la bataille de Salamine quatre navires qui passèrent du coté des Grecs.

Les Naxiens firent partie de la confédération de Délos; mais, après 471, ils s'insurgèrent contre Athènes, furent défaits, réduits à la condition de sujets et virent 500 clérouques s'établir dans l'île. En 376, ils résistaient aux Athéniens et étaient assiégés par la flotte de Chabrias, lorsque la flotte lacédémonienne, venue à leurs secours, perdit une bataille qui rendit à Athènes la prépondérance maritime. Naxos obéit ensuite à la Macédoine, à l'Egypte, à Rhodes et aux Romains. à la suite de la guerre de ces-derniers contre Mithridate. Elle recouvra bientôt sa liberté, et la perdit sous Vespasien

Après avoir fait partie de Empire d'Orient,  elle échut à Venise (1207), après la prise de Constantinople par les Croisés. Marco Sanudo y fonde le duché de la mer Egée, érigé par l'empereur Henri (1210). Il édifie le grand château de Naxos, flanqué de douze tours. Ce duché, parfois appelé Dodekanesos, reste à la famille Sanudo jusqu'en 1362, on elle s'éteint. Jean dalle Carceri, sire de Nègrepont, mari de la fille du dernier duc, revendique le duché de Naxos, qui passe après lui aux Crispi (1383-1566). 

Les Turcs s'emparent de l'île en 1566, et Sélim II décerne le titre ducal au juif portugaisYousouf Nasy. Après l'affranchissement de la Grèce, Naxos fit partie du nouveau pays. De ses habitants, quelques centaines sont des Latins, descendants des Vénitiens. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.