.
-

Lycaonie. - Contrée antique de l'intérieur de l'Asie Mineure, entre la Cappadoce à l'Est, la Cilicie et l'Isaurie au Sud, la Pisidie et la Phrygie à l'Ouest, la Galatie au Nord. Elle correspond à une steppe qu'évitaient les routes commerciales. C'est une vaste plaine sans cours d'eau, parsemée de lacs salins, adossée au Sud à des montagnes et dont les troupeaux de moutons et le sel forment les seules richesses. La capitale était Iconium. Le peuple des Lycaoniens, mentionné pour la première fois dans l'expédition de Cyrus le Jeune, a dû venir de l'Est et refouler les Phrygiens (qui au milieu du VIe siècle tenaient encore Iconium). Ils n'obéirent guère aux Perses, ni aux dynastes grecs qui suivirent, mais ne formèrent de royaume puissant que sous Amyntas après la mort duquel ils furent conquis par les Romains et rattachés à la province de Cappadoce. C'étaient des nomades pasteurs et brigands. Leurs villes, généralement grecques, étaient lconium, Laodicée la Brûlée, Derbe, Antiochiana, Laranda, Tyriaeum, Vasata, Soatra, Ilistra, Cosopassus. Aucune n'eut d'importance réelle dans l'Antiquité. (A.-M. B.).
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.