.
-

La Biarmie (Permie)

Biarmie ou Permie. - Ancienne et vaste contrée, située dans le Nord-Est de la Russie d'Europe dont il est souvent question dans les annales scandinaves, sous le nom de Biarmar. La région portait chez les Byzantins le nom de Permia, qu'on attribue à l'origine grecque 'perama = passage, eu égard aux nombreux cours d'eau qui traversent la contrée. 

L'ancienne Permie semble s'être étendue : au Nord et à l'Ouest, jusqu'à la mer Blanche et à la Duna supérieure; à l'est, jusqu'à l'Oural; au Sud, jusqu'aux alentours de Viatka, soit  sur une partie des régions d'Arkhangelsk, de Vologda et de Perm.

Un royaume de Permie, État finnois ou tchoude, aurait fleuri, dit-on, entré le temps d'Auguste et l'invasion des Huns. Au Moyen âge, il y eut un royaume de Biarmie qui finit par être soumis à Novogorod, au cours du XIe siècle. Ivan IV la subjugua en 1543. Les Russes commencèrent dès cette époque à coloniser le pays. 

Les Permiaks furent convertis à partir de 1315 par Saint. Étienne de Perm, qui établit le premier siège épiscopal de ce pays au couvent d'Oustvimsk, et qui, pour transcrire les livres évangéliques, inventa un alphabet particulier dit permien.

La fourrure, particulièrement la zibeline, dont le nom indigène (sobol) s'est conservé dans toutes les langues d'Europe, était le principal article d'échange. C'est en fourrures aussi que les Permiens payaient autrefois tribut aux Moscovites

Les nombreuses découvertes archéologiques faites dans la région témoignent de l'importance des métaux, principalement du cuivre, et de l'argent comme moyen de transactions parmi ces peuples. 

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.