.
-

Bengale. - Contrée de l'Asie du Sud, partagée l'Inde et le Bangladesh qui en forme toute la partie orientale, bornée au Nord par le Népal et le Bhoutan, à l'Est par l'Assam, au Sud par le golfe de son nom, et à l'Ouest par les Etats indiens d'Orissa et de Bahar. Superficie : 215,000 km² environ (dont 144 000 sont revenus à l'actuel Bangladesh). La capitale historique en est Calcutta. Le Bengale est arrosé par plusieurs rivières : le Gange, le Brahmapoutre et leurs affluents. Le sol est très fertile, mais fort humide; il produit surtout du riz et du tabac. On y trouve des buffles, des tigres, des éléphants. 

Le Bengale forma longtemps un royaume indépendant; il fut conquis par les Afghans en 1203, puis devint tributaire des Mongols jusqu'en 1340, époque à laquelle Fakher-Addin s'en empara et en fit un État particulier. Conquis en 1338 par Cher-shah, il fut bientôt réuni au royaume de Delhi; Akbar le soumit et en fit une province de l'empire du Grand Moghol; ensuite les Anglais s'en rendirent maîtres de 1757 à 1765; néanmoins ils laissèrent son titre à l'ancien souverain et lui firent une forte pension. A l'indépendance de l'Inde en 1947, la partie occidentale du Bengale, majoritairement hindouiste, revint à l'Union indienne; la partie orientale (musulmane) au Pakistan, dont elle se sépara en 1971 pour former le Bangladesh.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.