.
-

Canton de Bâle. - Canton suisse, capitale : Bâle. On y parle surtout allemand. Ce canton fut admis dans la Confédération en 1501. A la suite d'une guerre civile qui éclata en 1831 entre les habitants de la ville et ceux de la campagne, le canton fut divisé, en 1833, en deux États indépendants, Bâle intérieur ou Bâle-Ville, et Bâle extérieur ou Bâle-Campagne, ayant chacun une demi-voix à la Diète; Bâle-Campagne eut pour chef-lieu Liestal. 
Evêché de Bâle. - État d'Europe avant 1801, comprenait des pays vassaux de l'empire germanique et une portion indépendante, alliée des 7 cantons catholiques suisses. Celle-ci se composait des villes de Bienne et Neuveville, des seigneuries d'Erguel et d'illfingen et du Tessenberg; l'autre partie, incorporée au cercle du Haut-Rhin, avait pour places principales Porentruy, Delemont, Lauffen. Les évêques de Bâle, créés princes par Charlemagne, furent reconnus princes de l'Empire par la Bulle d'or (1356). Cet évêché a été sécularisé par la paix de Lunéville (1801), et presque tout son territoire cédé au canton de  Berne en 1815.
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.