.
-

Albany

Albany, Alban, Albain a d'abord été le nom gaélique de l'Ecosse (comp. Albion). Ce nom a ensuite été donné à un duché formé dans la partie septentrionale et comprenant les districts de Bread-Albane, Athol, Glenurchy, avec partie de ceux de Perth et d'Inverness. Le 2 fils des rois d'Écosse portait le titre de duc d'Albany.

Les anciens textes font venir sans hésitation ce nom d'Albe-la-Longue, comme ils tirent celui des Bretons de Bruto, fils d'Ascagne. Nennius, remontant à la mythologie biblique, assure gravement qu'Albanus fut un des quatre fils d'Hissitio, fils lui-même du premier descendant de Japhet qui soit venu en Europe. Les récits légendaires d'Irlande et d'Ecosse nous ont transmis sur cet ancien royaume d'Albanie une histoire merveilleuse. qui n'a d'autre défaut que d'être en désaccord formel, avec tout ce que nous savons d'autre part. C'est ainsi qu'ils mentionnent un certain Crimthan Mor-Mac Fidhaigh qui aurait été roi d'Alban, de Bretagne et de Gaule, de 366 ap. J.-C. à 378. Son fils Niall Mor aurait été aussi roi de Gaule et fut tué en 405 sur les bords de la Loire

Au Moyen âge le nom d'Alban ou d'Albany est donné spécialement à la région qui s'étendait du Tay au Forth, c.-à-d. au comté de Perth. Puis nous voyons qu'au IXe siècle le territoire désigné autrefois sous le nom de Pic-taira, ou pays des Pictes, s'appelle le royaume d'Alban; son premier roi est Donald, fils de Constantin, et il est divisé en sept provinces. Au Xe siècle, le royaume est en guerre avec les Saxons, et est envahi par Athelstan. Au XIe siècle l'usage du mot Albany disparaît presque entièrement. 

On trouve des traces des temps légendaires dans les drames de Shakespeare : la fille aînée du roi Lear épouse un duc d'Albany. Le titre de duc d'Albany est porté à la fin du XIVe siècle par des princes cadets de la maison d'Ecosse. On compte quatre ducs à la fin du Moyen âge. Ils forment deux branches, la première branche des ducs d'Albany commence avec Robert. 

Robert, troisième fils du roi Robert II et d'Elisabeth Mure, 13393 septembre 1428, appelé aussi comte de Fyfe et Menteith, prit la régence d'Ecosse en 1389, au nom de son frère. Robert Ill, devenu fou, défendit le château d'Edimbourg contre Henri IV de Lancaster. En 1402, il accueillit un aventurier qui se faisait passer pour le roi Richard II d'Angleterre, échappé à ses assassins. Une invasion anglaise fut conduite en Ecosse, par le comte de Northumberland et son fils Percy Hotspur (l'éperon chaud). Les Ecossais furent battus à Nesbit Moor (22 juin) et à Homildon-Hill (14 septembre), désastreuse journée où furent pris le général en chef des troupes écossaises Douglas, et le fils du régent, Murdoch Stuart, comte de Fyfe. Après cette défaite, le duc d'Albany fut enfermé au château de Homeldon il parvint à s'échapper, gagna le Border et, après avoir guerroyé quelques mois, reprit possession de la régence et s'allia avec les Northumberland révoltés contre Henri IV (1406). 

A la mort de Robert III, 4 avril 1406, il fit proclamer roi le jeune Jacques, prisonnier à la cour de Londres. Il renouvela l'année suivante les anciennes conventions avec la France (Perth), et réprima en 1411 une révolte de Donald des Iles. A l'avènement de Henri V (1413), il échangea contre son fils Murdoch, prisonnier depuis 1402, le jeune Percy, gracié par le roi d'Angleterre. Pendant l'invasion de Henri V en France, il envahit le Nord de l'Angleterre et assiégea le château de Roxburg, mais fut repoussé (1417); enfin il se démit de la régence en faveur de son fils Murdoch. Il mourut à Stirling, âgé de quatre-vingt-un ans, et fut enterré à Dunferline.

Murdoch, deuxième duc d'Albany, mort en 1425, continue l'alliance avec les Français, envoie au secours du roi de Bourges un corps d'Ecossais commandés par Douglas et par Jean Stuart, son fils cadet. Ce dernier est créé seigneur d'Aubigny-sur-Nère (1422), en récompense de sa conduite à Baugé. Par le traité du 10 septembre 1423, à York, le régent rachète le roi Jacques Ier moyennant 40.000 livres sterling, payables en six ans. Délivré, après une captivité de dix-huit ans, fort adoucie dans les dernières années, le jeune roi fit arrêter immédiatement le régent à Stirling, comme coupable de complot et haute trahison. Murdoch fut décapité avec plusieurs parents (25 mai 1425).

La première branche des ducs d'Albany s'éteignit en 1460 avec Henri Stuart. La seconde branche commence avec Alexandre Stuart, troisième duc, second fils de Jacques II d'Ecosse, mort en 1483. Il conspira en 1478 avec son frère le comte de Mar, contre leur frère Jacques III. Celui-ci mit la main sur le comte de Mar qui, reconnu coupable de complot et de sortilège, fut condamné à mourir du supplice de son choix et se fit ouvrir les veines. Albany se réfugia en France. Rebuté par Louis XI, il s'adressa à Edouard IV et accompagna Richard d'York dans une expédition contre le Border, qui n'eut pas de résultats. Le 10 juin 1482, Edouard et Albany signèrent à Fotheringay un traité par lequel ce dernier était reconnu roi d'Ecosse, sous le nom d'Alexandre, et promettait de faire hommage de son royaume au roi d'Angleterre. Les Anglais s'emparèrent de Berwick, mais Albany, après avoir fait Jacques III prisonnier à Edimbourg, et pris le titre de régent, fut renversé et contraint de s'enfuir. Il fut tué par accident dans un tournoi à Paris.

Jean, quatrième duc, fils d'Alexandre, mort le 2 juin 1536, servit en France, accompagna Louis XII au siège de Gênes, et fut appelé par les Etats d'Ecosse comme régent du jeune Jacques V (1545). François Ier le retint quelque temps pour ménager Henri VIII, puis le laissa partir. Il eut à lutter contre les intrigues de lord Hume et de la mère du jeune roi, remariée au comte Angus. Il fit arrêter et exécuter Hume et fut déclaré héritier du royaume (1516). Il retourna en France où il séjourna de 1516 à 1521, préférant les plaisirs de la cour de François Ier aux soucis du gouvernement. Il faut dire aussi que le roi de France le gardait auprès de lui pour plaire à Henri VIII. Après l'échec de l'entrevue du camp du Drap d'or, il le laissa retourner en Ecosse où il ne resta que deux ans. Il accompagna François dans son expédition d'Italie et mourut à Mirefleur. 

Après l'avènement des Stuarts au trône d'Angleterre, le titre de duc d'Albany a été porté par plusieurs princes de la famille royale, tels que Jacques, duc d'York, plus tard Jacques II II a été donné au quatriène fils de la reine Victoria, Léopold-Georges Duncan et Albert, né le 7 avril 1853, mort à Cannes, le 28 mars 1884, marié le 27 avril 1882 à la princesse Hélène de Waldeck. Après sa mort mystérieuse, le titre de duc d'Albany a passé à son fils, Charles-Édouard de Saxe-Cobourg et Gotha, né le 19 juillet 1884, mort le 6 mars 1954 et qui sera déchu de ses titres de noblesse à cause de son soutien à l'Allemagne au cours de la Première Guerre montale ( il sera ensuite aux côtés du régime nazi, et condamné par la justice après la Seconde Guerre mondiale). (Louis Bougier).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.