.
-

Héliaque (Lever et coucher des astres*). - Les anciens astronomes donnaient le nom de lever héliaque au lever d'un astre, lorsque cet astre, après avoir été en conjonction avec le Soleil, et par conséquent invisible (l'éclat du Soleil empêchant de l'apercevoir), se levait assez tôt avant ce dernier pour être visible à l'orient, dans le crépuscule du matin. Ils appelaient coucher héliaque, l'immersion d'un astre dans les rayons du soleil, qui rendaient cet astre invisible, ou la disparition d'un astre à l'horizon occidental après le coucher du Soleil. Ce genre d'observation, facile à faire avec une bonne vue et un horizon libre, constitue le fond de l'astronomie des anciens. C'est sur les levers et les couchers héliaques des étoiles qu'ils pensait que les dieux réglaient les rythmes de la nature : l'ordre des travaux agricoles, comme les temps propres à la navigation; en Égypte, c'était le lever héliaque de Sirius (Grand Chien), aussi appelé lever sothiaque*, qui marquait le début de l'année.
 
.


Dictionnaire cosmographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.