.
-

Gynophore (botanique), du grec gynè, femme et phoros, qui porte. - Ce nom a été donné par Mirbel à une partie saillante du réceptacle, qui dans certaines fleurs élève et soutient le pistil (l'organe femelle de fleurs). Exemples : oeillet, myosure, câprier, sterculie, etc. On l'appelle aussi carpophore.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.